Immigration Andorre: Andorre permet résidence dans le pays

Immigration Andorre: Andorre permet résidence dans le pays

Andorre reste déterminée à l' investissement étranger et l'arrivée de nouveaux résidents qui est encore la promotion de l'immigration de nouveaux résidents. La qualité de vie, l'environnement et la santé, les systèmes d' éducation et le système de santé de premier contribuer de manière décisive, ainsi que le haut niveau de la sécurité publique et personnelle. Sans parler d' un cadre fiscal concurrentiel.

Selon le décret publié le 17 Février 2016, Andorre suit la nouvelle autorisation de quota d'immigration de résidence, connue sous le nom de permis de séjour passive. La part précédente Décret de réglementation du général immigration des autorisations sans travail ou de résidence passive en date du 20 Novembre 2013 et a été abrogé.

La nouvelle part des permis d'immigration totale de la résidence sans permis de travail est de 600 personnes sont affectées comme suit:

  • Activé 490 permis de séjour sans activité lucrative. Cette autorisation de vivre en Andorre plus de 90 jours et est adapté pour ceux qui veulent résider dans le pays sans exercer aucune profession ou l' activité économique.
  • Activée 30 permis de séjour pour les professionnels internationaux sont ceux qui, bien que résidant dans le pays, le développement d' au moins 85% de leur activité professionnelle en dehors d'Andorre.
  • Réservez 50 licences à des personnes de talent sportif, culturel ou scientifique reconnu souhaitant résidence domicile en Andorre.
  • Enfin, nous avons prévu 30 permis de séjour pour entrer dans les maisons de retraite ou les écoles privées s'inscrire à des soins médicaux privés ou d'une thérapie.

Il est important de permis d'immigration de résidence sont accordées par ordre d'inscription conformément à l'entrée des applications. La priorité est d' obtenir un permis de séjour sans emploi citoyens espagnols, français et portugais, que leurs Etats ont signé et ratifié un accord avec Andorre dans le domaine de la mobilité de ses habitants. Les citoyens des États membres de l'Union européenne et le suivi économique européen dans l'ordre de priorité. Enfin, le droit de résidence permettent sans emploi des citoyens d'autres pays.