L’Andorre, plus près

L’Andorre, plus près

L’Andorre est chanceuse. Dernièrement, nous avons reçu de bonnes nouvelles concernant les communications du pays avec le reste du monde. Lors d’une récente visite au président de l’État Espagnol, le chef du Gouvernement, Antoni Martí, a obtenu l’engagement de l’exécutif de mettre en place le système d’atterrissage par GPS à l’aéroport d’Andorre-La Seu. Cette technologie de dernière génération permet aux avions d’atterrir et de décoller dans des conditions climatologiques adverses, en toute sécurité. Il est prévu que cet équipement technique soit installé au cours du printemps 2019, date qui coïncide avec celle qui a été fixée par le service des Infrastructures de la Generalitat de Catalogne.

Cette amélioration permettrait que l’aéroport, inauguré en 2015, puisse augmenter son activité et ses fréquences de vol. Actuellement, celles-ci sont limitées pour des raisons de sécurité ; en particulier en hiver, époque de grande affluence de touristes en Principauté. Cela serait également d’un grand recours pour les investisseurs, professionnels et résidents, qui sauraient sans aucun doute apprécier et reconnaitre toute la valeur de cette nouvelle voie de communication rapide, pratique et moderne.

D’autre part, sur la route C-14 qui traverse l’Alt Urgell, de nombreux travaux d’aménagement et d’amélioration ont été engagés, ils permettront d’éviter les virages et les chutes de pierres. Cette intervention couvre le tronçon de la gorge des Tres Ponts qui s’étend sur 3 km entre la sortie d’Organyà et le tunnel existant de Montant de Tost. La construction du tunnel des Tres Ponts a démarré, il aura une longueur de 1300 m, une largeur de 12,5 m et de larges trottoirs. En matière de sécurité, il disposera de galeries d’évacuation en cas d’urgence avec des sorties prévues tous les 250 m.

D’autre part, la route qui relie l’Andorre à la France est également en cours d’aménagement. Des travaux de réparation de la chaussée – habituels en fin d’hiver – ont été lancés, afin de réparer les dégâts provoqués par la neige et le verglas. D’ici peu, il est également prévu de débuter les travaux permettant le contournement de Tarascon, avec des stabilisations et des élargissements de la voie en d’autres points, ainsi que l’aménagement de zones permettant la pose des chaînes, l’une d’elles étant située à l’Hospitalet. Un investissement de 200 millions d’euros sera effectué, dont 150 millions seront versés par la France.

Au cours du printemps 2018, le projet Sapyra (Sécurité des Accès Pyrénéens au Risque d’Avalanche) a été repris sur la RN 20, entre l’Hospitalet et l’Andorre avec des travaux qui permettront d’améliorer la sécurité en cas d’avalanche. La durée de ces travaux sera d’environ 23 semaines sur le département des Pyrénées-Orientales. Plus précisément, au niveau des couloirs à risque Pe9 à Porté-Puymorens et Pe13 à Porta. Des râteliers, des filets pare-avalanche et des plantations seront installés. Les travaux préliminaires ont débuté l’année dernière et cet été, ils continueront dans le but d’achever l’intervention en vue du mois de novembre, avant que les premières chutes de neige n’aient lieu. Si les délais ne peuvent être respectés, une nouvelle phase de travaux sera programmée à partir de la mi-août 2019. Ces protections éviteront les avalanches sur ce tronçon, obligeant souvent les autorités françaises à couper la route d’accès à la Principauté d’Andorre pendant les mois d’hiver.  

Le système d’atterrissage qui sera mis en place à l’aéroport Andorre-La Seu conjointement avec les investissements et les travaux sur les routes, permettront d’améliorer sensiblement l’accès au pays depuis la France et l’Espagne et de réduire le temps de trajet par route tout comme d’augmenter la sécurité des tracés.