L'aéroport d'Andorra-La Seu obtient la certification GPS

L'aéroport d'Andorra-La Seu obtient la certification GPS

Le GPS de l'aéroport d'Andorra-La Seu est en place. Récemment, le gouvernement espagnol a annoncé l'installation de l'appareil qui permettra l'atterrissage de vols commerciaux à l'aéroport de Urgell. Il s'agit du premier aéroport d'Espagne à disposer de cette technologie.

Les nouvelles, qui surviennent à un moment d'incertitude mondiale et où la plupart des pays du monde combattent le COVID-19, sont une lueur d'espoir pour la reprise économique du pays. L'Andorre, comme le reste des États voisins, est dans une situation délicate, avec des déplacements limités et une économie en suspens.

Cependant, une fois les restrictions levées, l'aéroport deviendra un incitatif à la reprise de l'activité économique et du tourisme, un secteur clé pour le pays. De plus, les experts dans ce secteur prévoient qu'à partir de maintenant, les pays qui auront bien géré la crise et qui auront mis en place des mesures de sécurité seront valorisés. En ce sens, et selon une étude de l'Université de Singapour (SUTD Data-Driven Innovation Lab), l’Andorre vise à être l’un des premiers pays européens à mettre fin à la pandémie. Cela aura lieu le 1er juin, deux mois avant l'Espagne. Aussi, les destinations peu peuplées, loin des grandes villes et entourées de nature, seront également valorisées. Voici deux facteurs qui peuvent avantager l’Andorre en tant que destination touristique et peuvent en même temps doter de trafic l'aéroport d'Andorra-La Seu.

En ce sens, le porte-parole du gouvernement andorran, Éric Jover, a déclaré que la Principauté prétend "utiliser l’infrastructure aéroportuaire pour encourager l'arrivée des touristes ainsi que les interactions économiques". Ainsi, l’aéroport sera non seulement un élément clé pour le secteur touristique, mais contribuera également à stimuler d'autres secteurs économiques en attirant des conférences ainsi que des événements sportifs ou culturels internationaux.

C’est pourquoi le gouvernement a exprimé le souhait d'avoir plus de pouvoir décisionnel dans la gestion de l'aéroport. En ce sens, le ministre de l'Économie et des Affaires, Jordi Gallardo, a promis de réexaminer l'accord signé avec les autorités catalanes concernant la cogestion de l'infrastructure.

L'obtention de la certification GPS permettra aux vols d'une capacité comprise entre 20 et 70 passagers d'atterrir provenant de Madrid et Palma de Mallorca en une heure, Paris, Lisbonne, Rome et Milan en deux heures et Londres, Amsterdam et Francfort en 3 heures.

Ainsi, une fois que la situation sanitaire permettra un retour à la normalité, l'aéroport deviendra une relance économique pour la Principauté et rapprochera l'Andorre du monde.


 

Laissez nous vos commentaires